In Memoriam: Leon Degrelle et le Rexisme

Regular price £12.80

IN MEMORIAM : LÉON DEGRELLE ET LE REXISME

Relié / 300 pages / édition de 1995

Sorry, this copy is SOLD but we are looking for another copy to sell. If you have a copy we can sell for you, please send us an email as we have customers waiting for it...  

Léon Degrelle est décédé dans la nuit du 31 mars au 1er avril 1994 à Malaga en Andalousie. Il allait avoir quatre-vingt huits ans et vivait depuis quarante-neuf ans en exil. Il était né à Bouillon, au sud des Ardennes belges, le 15 juin 1906.

L’historien belge Jean-Marie Frérotte donne une description poignante de l’enfance et de l’adolescence du jeune Léon, dans un foyer qui a compté huit enfants. Élevé à la dure, parce que les moyens manquaient, dans un pays reculé où les folies modernes n’avaient pas encore eu prise sur les âmes, Léon trime à l'école et au collège, concilie sa fantaisie débordante, son romantisme juvénile avec la rude férule de ses professeurs de latin et de grec.

En 1925, il entre à l’université de Louvain. Lecteur de {'Action française et fervent admirateur de Charles Maurras, il reçoit comme un choc la condamnation en 1926 du journal et du mouvement par le pape Pie XI. Mais cette mise à l’index ne le décourage pas : le jeune Ardennais reste un lecteur attentif de l’opiniâtre Provençal.

A Louvain, Léon Degrelle entre dans le monde, prend en main un journal étudiant moribond, ÏAvant-Garde, qu'il sauve de la disparition en y publiant des articles drôles ou bien documentés, organise de gigantesques farces qui égaient la vie étudiante et lui permettent